LES ARBRES DANS NOS MILIEUX DE VIE

À travers ces billets, vous y trouverez les bienfaits d’avoir des  arbres dans nos milieux de vie que ce soit d’un point du vue économique, environnemental ou social, ainsi que pour la santé et la qualité de vie.

L’ARBRE ET LA MÉDECINE

Depuis la nuit des temps et encore aujourd’hui, les arbres ont toujours été très utilisés pour soigner des infections, des maladies et des blessures. Pensons entre autres à la gomme de sapin baumier et à l’entreprise Sapino, à l’écorce du saule blanc qui a permis la création de l’aspirine et à l’if du Canada pour le traitement de certains cancers.

Pour en connaître davantage sur les différentes utilisations de ces arbres, nous vous invitons à consulter les liens suivants  :

L’ARBRE COMME MOTEUR ÉCONOMIQUE

Les arbres, en milieux urbains, engendrent  la création d’une multitude d’emplois. Les grandes villes et municipalités ont souvent au sein de leurs services, des équipes spécialisées en horticulture et en arboriculture. Les régions comptent également de nombreuses  entreprises privées d’arboriculture et d’élagage. La beauté et la santé de nos arbres urbains sont définitivement une priorité et un moteur économique fort pour notre société. Au Québec, l’industrie forestière créée 60 000 emplois et génère 16 milliards de dollars.

L’ARBRE LA PLUS-VALUE D’UNE PROPRIÉTÉ

La présence d’arbres sur une propriété accroît la valeur de celle-ci. Cette plus-value peut représenter jusqu’à 15% de la valeur d’une propriété (terrain et bâtiment) selon le CERFO. 

La présence d’arbres est un facteur parfois décisif dans le choix d’une propriété. Les espaces verts tels que les parcs boisés situés à proximité d’une propriété rehaussent également sa valeur.

Pour connaître d’autres avantages d’avoir un arbre sur votre terrain lisez cette brochure en cliquant ici 

L’ARBRE ET LA PRODUCTION FRUITIÈRE

Tous les arbres et arbustes à maturité produisent des fruits ou des cônes. Plusieurs d’entre eux produisent une source de nourriture comestible et savoureuse pour nous. Prenons par exemple le chêne à gros fruits et ses glands, le hêtre à grandes feuilles et ses faînes, le noisetier à long bec et ses noisettes, le noyer noir et ses noix, ou encore le pommier et ses pommes. La liste est très longue!

L’ARBRE ET LA PURIFICATION DE L’AIR

L’arbre, avec ses feuilles, a la capacité de capter les poussières en suspension et ainsi purifier l’air. Une maison située en milieu rural et à proximité de champs devrait idéalement posséder plusieurs arbres sur son terrain. Les arbres pourront ainsi bloquer et capter les particules fines en provenance des champs en période de sécheresse et de grands vents. Toujours avec ses feuilles, l’arbre pourra également bloquer une partie des odeurs dues à l’épandage de fumier et de lisier dans les champs.

L’ARBRE ET LA QUALITÉ DE L’EAU

L’arbre, avec son système racinaire, a la capacité de filtrer les précipitations liquides. Les sédiments et les nutriments sont captés par les racines évitant ainsi un apport important dans les plans d’eau provoquant du même coup une eutrophisation accélérée de ceux-ci.

L’ARBRE PROTÈGE DE LA CHALEUR

Les arbres sont d’immenses parasols naturels. Ils ont, avec leur feuillage, la capacité de bloquer les chauds rayons du soleil en période estivale. Quoi de mieux que de s’asseoir sous un grand arbre lors de canicules pour se rafraîchir en profitant de l’ombre de celui-ci. Les grands arbres sont également d’excellents parasols naturels pour nos maisons. Positionnés au sud, ils permettront de climatiser naturellement votre demeure en empêchant les chauds rayons du soleil de pénétrer dans celle-ci.

L’ARBRE RÉGULARISE LES ÉCARTS EXTRÊMES DE TEMPÉRATURE

Les arbres, avec leur feuillage, ont la capacité de bloquer les chauds rayons du soleil en période estivale. Ils ont également la capacité de transpirer.  C’est ce qu’on appelle l’évapotranspiration, soit le phénomène par lequel de la vapeur d’eau s’échappe des feuilles en période chaude. Cette vapeur d’eau modifie le taux d’humidité dans l’air et permet de limiter les températures extrêmes observées en période estivale. 

L’ARBRE PROTÈGE DU BRUIT

Les arbres sont d’excellents bouchons pour les oreilles. De par leur stature et leur feuillage, les arbres ont la capacité de bloquer une partie des bruits. Prenons par exemple les quartiers situés à proximité de voies de circulations importantes. Un boisé les séparant de la voie de circulation crée une zone tampon où les bruits n’en seront qu’atténués.

L’ARBRE LUTTE CONTRE L’ÉROSION DU SOL

L’arbre, avec son système racinaire, a la capacité de retenir le sol. On peut comparer le système racinaire des arbres à une grande toile d’araignée. Il est donc fort utile de planter des arbres à proximité des plans d’eau pour éviter l’érosion du sol par les mouvements d’eau ainsi que dans les milieux en pentes.

L’ARBRE COMME BRISE-VENT

La plantation d’arbres en W ou en zigzag est une technique des plus efficace pour bloquer le vent. Les arbres créent une barrière contre le vent. Les haies brise-vent sont très observées en agriculture pour atténuer l’effet des vents sur les cultures. Elles sont également de plus en plus observées en bordure des routes pour diminuer les effets de la poudrerie. Les arbres contribuent donc à réduire les risques d’accident dus aux mauvaises conditions climatiques. Un exemple concret est l’implantation d’arbres en bordure de l’autoroute 40 à la hauteur de l’Assomption.

L’ARBRE ET LA QUALITÉ DE VIE

Les arbres, dans nos milieux de vie, créent des environnements apaisants. Il est reconnu que les arbres contribuent à notre bien-être. Nos sens sont perpétuellement interpellés par la présence de ceux-ci. Prenons par exemple, l’odeur du tilleul d’Amérique en fleurs, le bruit des feuilles au vent ou le spectacle pour les yeux que les arbres nous apportent au fil des saisons…

Fermer le menu