Lanaudière et ses trésors naturels | Le Mont-Sourire à Saint-Donat

Crédit photo : Jimmy Vigneux - Tourisme Lanaudière

Le Mont-Sourire est une expédition familiale incontournable dans le nord de Lanaudière. Après une courte montée abrupte à travers les roches, vous atteindrez le premier point de vue spectaculaire avec une vue imprenable sur Saint-Donat. Ensuite, vous aurez le plaisir d’explorer les nombreux kilomètres de sentiers qui peuvent vous mener d’une montagne à une autre. Même si la première montée est quelque peu intense, ce qui suis est très accessible. Vous y découvrirez de nombreuses espèces d’arbres et arbustes du Québec. Tels que le bouleau jaune et l’if du Canada. Si vous êtes de bons observateurs, vous aurez peut-être même la chance d’apercevoir un Castor du Canada. Voyons ce que toutes ces choses ont de si particulières et d’unique.

Un emblème doré

Le bouleau jaune est facilement identifiable avec son port droit et son écorce dorée. Dès votre arrivée, vous remarquerez déjà l’abondance de cet arbre majestueux. Peu de gens le savent, mais il n’est nul autre que l’arbre emblématique du Québec ! Pourquoi, selon vous ? Parce qu’il représente l’importance de la forêt dans la culture québécoise. En effet, il a une grande valeur commerciale, culturelle et sociale. Son bois dur permet de fabriquer plusieurs objets du quotidien en plus de certains objets inusités. Par exemple, les freins du métro de Montréal !

De plus, il est possible de récolter la sève du bouleau jaune pour la boire directement. Ses vitamines et minéraux sont très bons pour la santé. On peut également en faire un sirop au goût de mélasse et d’anis, idéale pour les marinades. Toutefois, il faut être prudent. La transformation de l’eau de bouleau en sirop est légèrement différente de celle de l’érable.

Finalement, vous serez heureux de savoir que l’écorce de cet arbre pourrait un jour vous sauver la vie en cas d’hypothermie. Effectivement, les minces couches d’écorce qui s’exfolient de l’arbre sont excellentes pour débuter un feu. Si vous deviez vous retrouvez en situation de survie en forêt, l’utilisation de l’écorce vous aidera à produire une flamme. Vous pourrez ainsi vous réchauffer et faire bouillir de l’eau afin de la rendre potable.

Voici donc d’excellentes raisons de faire du bouleau jaune un emblème du Québec. Le Mont-Sourire est l’endroit idéal pour se familiariser avec cet arbre. Dans le premier kilomètre des sentiers, vous aurez la chance d’en voir un particulièrement gros et impressionnant.

Des aiguilles mortelles qui soignent ? 

Crédit photo : Jimmy Vigneux - Tourisme Lanaudière

En bordure des sentiers du Mont-Sourire, vous pourrez aussi observer beaucoup d’ifs du Canada. Ce petit arbuste d’environ un mètre de haut ressemble étrangement au sapin baumier. Tous possèdent deux de courtes aiguilles aplaties disposées de chaque côté du rameau. Cependant, le port de l’if est différent de celui du sapin. En effet, le sapin possède une tige principale, le tronc, qui s’élève directement vers le ciel. L’if, quant à lui, possède plusieurs tiges secondaires qui s’étalent d’abord à l’horizontale avant de s’élancer vers le haut, lui donnant ainsi la forme d’un bol.

L’if est un des rares conifères à produire des arilles, c’est-à-dire, des excroissances charnues ressemblant à une petite baie rouge qui contiennent les graines. D’ailleurs, ces-dernières, comme les aiguilles et les rameaux de l’if, sont toxiques. De celles-ci et des rameaux, peut être extrait une substance de la famille des taxanes, le paclitaxel, qui est utilisé en chimiothérapie. Le traitement du cancer du sein et des ovaires, grâce à cette molécule, donne des résultats prometteurs. La récolte de l’if du Canada est maintenant réglementée afin de préserver cette ressource au potentiel immense. Malgré son abondance au Mont-Sourire, il faut y faire attention. En marchant dans ces sentiers, devenez des ambassadeurs de l’if du Canada et montrez à votre entourage son importance !

Les castors du Lac du Carcan

Crédit photo : Jimmy Vigneux - Tourisme Lanaudière

En continuant votre route après le premier point de vue, vous arriverez à une intersection. À gauche, vous irez vers le refuge de la Chouette et à droite vous irez faire le tour du Lac du Carcan. Vous aurez alors la possibilité de faire l’observation du plus gros rongeur au Canada; le castor. Autour du lac vous pourrez observer plusieurs indices indiquant sa présence. Par exemple, des restants de troncs d’arbres rongés. On y voit généralement très bien les coups de dents du castor.

C’est grâce à ses incisives, couvertes d’émail dur et orange que ces rongeurs sont capables de gruger sans trop user leurs dents. Toutefois, malgré cette protection, les incisives vont quand même raccourcir à cause de l’usure. La nature étant bien faite, les incisives des rongeurs sont en croissance constante, ce qui leur permet de repousser durant toute leur vie. L’animal n’a d’autre choix que de les aiguiser pour éviter qu’elles ne deviennent trop longues.

Crédit photo : Jimmy Vigneux - Tourisme Lanaudière

En espérant que lors de votre prochaine visite au Mont-Sourire, vous profitiez du spectacle offert par les nombreux bouleaux jaunes et que vous soyez fasciné par les petits ifs du Canada. Vous pourrez les observer tout au long de votre chemin dans cette montagne merveilleuse. N’oubliez pas de poursuivre votre chemin jusqu’au lac du Carcan et essayez d’y observer des castors ! Bonne randonnée !

L’Association forestière de Lanaudière serait heureuse de vous donner plus d’information sur la forêt lors de notre prochaine randonnée commentée. Rendez-vous sur notre page Facebook ou sur notre site internet pour connaître les prochaines dates des activités.

Lanaudière et ses trésors naturels | Le Mont-Sourire à Saint-Donat
Crédit photo : Jimmy Vigneux - Tourisme Lanaudière