Lanaudière et ses trésors naturels | Parc du Grand-Coteau | Mascouche

Le point de départ principal des sentiers Émilie-Mondor se trouve près du petit pavillon situé dans le Parc du Grand-Coteau (boulevard de Mascouche / rue Lapointe). Les sentiers Émilie-Mondor, c’est un réseau de sentiers multifonctionnels, aux aspects naturels, de plusieurs kilomètres qui évoluent principalement à travers une vieille forêt.

Se balader à travers une vieille forêt : un sentiment libérateur

Une vieille forêt clairsemée où la dense canopée des arbres empêche le soleil d’atteindre le sol et où la régénération y est faible. Les vieilles forêts permettent un sentiment libérateur lorsque l’on s’y promène contrairement aux jeunes forêts où l’on se sent oppressé par la densité de la végétation. Le fait de voir au loin est un réel plaisir pour les yeux!

Également, la stature des arbres vétérans est très impressionnante, de vrais soldats, aux corps droits et forts, en mission pour sauver leur peuple. Un peuplement diversifié composé d’arbres nobles témoins du temps qui passe. Des érables à sucre, des bouleaux jaunes, des pins blancs, des frênes, des hêtres à grandes feuilles et des pruches du Canada s’unissent pour créer un environnement harmonieux. Un véritable havre de paix en pleine ville!

Ces arbres, au service des Mascouchois, représentent de vrais poumons pour le milieu. Puissants capteurs de pollution (carbone), ils libèrent, avantageusement, de grandes quantités d’oxygène.

Ces arbres apportent également un brin de fraîcheur à ceux et celles qui souhaitent se rafraîchir le temps d’une balade. Un endroit urbain idéal à visiter en période de chaleur!

Coup de cœur : un immense peuplier deltoïde

Le coup de cœur de notre passage à Mascouche est la présence d’un immense peuplier deltoïde situé aux abords de l’étang à proximité du départ des sentiers. Un arbre imposant d’un diamètre de plus d’un mètre! Son écorce, marquée par de profondes crevasses, est  grise et ses feuilles triangulaires sont pourvues de grosses dents arrondies. Ce colosse assoiffé s’observe généralement en bordure des plans d’eau où il s’abreuve généreusement.

 

Lanaudière et ses trésors naturels | Parc du Grand-Coteau | Mascouche